Pollution électromagnétique
   par les micro-ondes et autres

Des milliers d'études scientifiques de tous types* ont mis en évidence les risques sanitaires que nous font courir l'exposition croissante à la pollution électromagnétique que nous subissons à tout moment, liée à l’expansion sans limite de l’utilisation de l’électricité et des techniques de communication sans fil. Les conséquences sont l’augmentation rapide de toutes sortes de pathologies : tumeurs au cerveau et autres cancers, maladie d'Alzheimer et autres maladies neurodégénératives, dépression, suicide, troubles du sommeil, infertilité masculine, électro-hypersensibilité (EHS), etc.

Il est en particulier urgent d’encadrer strictement le déploiement des techniques basées sur les micro-ondes par des lois appropriées ; sont visés : GSM et antennes GSM**, téléphones sans fil (DECT), réseaux informatiques sans fil (Wi-Fi), périphériques d'ordinateurs et appareils Bluetooth, compteurs communicants, appareils de surveillance et autres équipements sans fil. En abaissant considérablement le maximum d’intensité du rayonnement actuellement admis par notre législation et en déclarant un moratoire sur toutes les nouvelles « avancées » en la matière.

* Études in vitro sur des cellules cultivées en laboratoire, études in vivo sur des animaux de laboratoire, études cliniques auprès de volontaires et études épidémiologiques.
** Téléphonie mobile avec toutes ses normes : GSM (2G), GPRS (2,5G ou 2G+), UMTS (3G), 4G et 5G.

Sommaire

Appel international du 11 mai 2015retour au sommaire

Plus de 160 scientifiques engagés dans l’étude des effets biologiques et médicaux des champs électromagnétiques (CEM) non ionisants* mettent en avant les effets délétères de ces champs sur la santé des hommes et de toutes les espèces vivantes. Ils demandent des mesures de protection efficace par rapport à ces champs électromagnétiques, dont, en particulier, les micro-ondes utilisées dans les techniques sans fil.

L'appel (PDF) adressé à Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies, à Margaret Chan, Directrice générale de l'OMS et aux États membres des Nations Unies.

Vidéo en français de l'appel présenté par le docteur Martin Blank (Ph.D., Columbia University, USA).
  14 MB, 4 minutes, traduit par Next-up organisation. Le script original en anglais (PDF).

Au 14 mai 2015, 205 scientifiques avaient signé l'appel : voir la liste des signataires classés par pays. Si vous êtes un scientifique ou médecin engagé dans l’étude des effets biologiques et médicaux des CEM, contactez EMFscientist.org pour ajouter votre signature à l'appel.

Les rapports BioInitiative 2007 et 2012 retour au sommaire

BioInitiative Report: A Rationale for a Biologically-based Public Exposure Standard for Electromagnetic Fields (ELF and RF). Août 2007.

Dans un volumineux rapport, un groupe international de scientifiques, chercheurs et professionnels de la santé publique tire la sonnette d’alarme à propos des risques pour la santé lié à l’exposition aux champs électromagnétiques ; exposition due notamment à l’utilisation des téléphones portables et aux lignes électriques aériennes. On relève un risque accru d'apparition de ces maladies : leucémie infantile, cancer du cerveau, maladie d'Alzheimer, désordres acoustiques, problèmes nerveux variés, modification de l'ADN, troubles du sommeil, etc.

Rapport BioInitiative 2007

Les traductions des deux sections les plus importantes (traduction du Grappe) :

Un résumé des conclusions du BioInitiative Report (en français, Criirem) : Arguments pour des seuils de protections du public fondés sur les effets biologiques des rayonnements électromagnétiques (EBF et MO).

Le site du BioInitiative Working Group (en anglais).

Rapport BioInitiative 2012

1.800 nouvelles études viennent renforcer les conclusions du rapport précédent et ont permis aux auteurs du rapport 2012 d'établir ce constat prévisible en l'absence d'application du principe de précaution : depuis 2007, il y a eu un accroissement des risques pour la santé liés aux ondes électromagnétiques et aux applications du sans fil.

Le rapport BioInitiative 2012 est disponible en ligne :

Extrait d'un article des associations TESLABEL et Robin des Toits à propos du rapport 2012 :

« Les études montrent qu'il existe un risque accru avéré de développer un gliome (tumeur cérébrale maligne) » dit Lennart Hardell, Docteur à l'Université d'Orebro, en Suède. « L'épidémiologie montre que les ondes devraient être classées comme cancérigènes pour les humains. Les limites fixées par la FCC/IEE et l'ICNIRP ne sont aucunement adéquates pour protéger la Santé Publique ».

Une douzaine de nouvelles études lient les radiations du téléphone mobile aux dommages causés au sperme. Un téléphone dans la poche ou à la ceinture nuit à la qualité spermatique, ceci résulte en une malformation des spermatozoïdes, et provoque un abaissement de la fertilité masculine. Les ordinateurs avec connexion Internet en Wi-Fi provoquent une altération de l'ADN des spermatozoïdes.

Il y a de fortes preuves que les ondes augmentent de façon sensible le développement de l'autisme et ses symptômes. « Même si les recherches sont toujours en cours, Il est urgent d'abaisser les seuils d'exposition aux ondes et aux applications du sans fil que ce soit pour les personnes atteintes d'autisme, les enfants de tous âges, les futurs parents, et durant la grossesse » dit le Dr Martha Herbert.

Les appareils sans fils tels que téléphones et ordinateurs portables utilisés par les femmes enceintes peuvent altérer le développement cérébral de leurs fœtus. Ceci a été démontré dans deux groupes d'études sur les animaux et les humains, concernant l'hyperactivité, les problèmes d'apprentissage et de comportement.

D'après le Dr David O. Carpenter, co-éditeur du rapport 2012 : « Nous avons dorénavant beaucoup plus de preuves concernant les risques sanitaires qu'encourent des milliards de personnes à travers le monde ».

Articlesretour au sommaire

Études scientifiquesretour au sommaire

Les études à propos du danger des micro-ondes pour la santé sont nombreuses. Quelques examples (en anglais et en français) :

Livres et dépliants retour au sommaire

En librairie

  Livres en anglais

Livres gratuits et résumés (PDF)

(1) À propos de l'électro-hypersensibilité (EHS), lire ce dépliant (PDF) : L’électrosensibilité, qu’est-ce que c’est ?

(2) Lire cette excellente petite brochure (PDF) Les illusions du progrès technique éditée par les Renseignements Généreux (Autodéfense intellectuelle, information et alternatives).

Dépliants

Diagnostic médicalretour au sommaire

Guide de diagnostic et de prise en charge adapté aux patients EHS (Syndrome d'intolérance aux champs électro-magnétiques). Ce guide est édité par l'Association Médicale autrichienne (OAK) et destiné aux médecins généralistes. Un outil utile en attendant une indispensable réduction radicale de l'intensité du rayonnement électromagnétique artificiel.

Vidéoretour au sommaire

  Vidéos en anglais

Associations et liens retour au sommaire

Associations francophones

Associations anglophonesretour au sommaire

Pétitionsretour au sommaire

Pétition contre le déploiement de la 5G (à Bruxelles et ailleurs)

Pétition contre le déploiement de la 5G initiée par l’association ondes.brussels à l’occasion de la publication de son rapport « 5G : des risques inconsidérés pour la santé et l’environnement » (novembre 2018).
La pétition sur www.ondes.brussels.

Pétition internationale contre la 5G

Adressée à l'Organisation des Nations Unies, à l'OMS, à l'Union européenne, au Conseil de l'Europe et aux gouvernements de tous les pays.
Site en anglais mais l'appel est disponible en français (PDF).
Signer la pétition (formulaire en anglais).

Contactsretour au sommaire

Site principal du Grappe : www.grappe.be